Thème

Répression au Turkestan oriental

Avec les personnes concernées, la SPM œuvre pour mettre un terme à la répression au Turkestan oriental.

Photo : Matheus de Christo

Uigurische Aktivist:in in Bern Uigurische Aktivist:in in Bern

La situation en matière de droits humains en Chine est catastrophique : au Turkestan oriental (province chinoise du Xinjiang), les communautés ouïghoure, kazakhe et kirghize font l’objet de surveillance et d’oppression massives. A ce jour, plus d’un million de personnes sont retenues dans des camps de rééducation, pour une durée indéterminée et sans procès, et des dizaines de milliers sont contraintes au travail forcé.

Au sein de la communauté internationale, peu de pays ont réagi. La Suisse officielle, par exemple, privilégie ses relations commerciales avec la Chine au détriment des droits humains, et les entreprises elles-mêmes ne respectent pas toujours les normes internationales en matière de droits humains dans le cadre de leurs activités commerciales avec la Chine. Avec les communautés concernées, la SPM demande au gouvernement suisse de donner la priorité aux droits humains et d’obliger les entreprises à adopter un comportement responsable.

Des gens & leurs histoires

Publications

Programme « #NoComplicity: Les droits humains en Chine »

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d'information

Ok

Souscription à la newsletter

Notre newsletter vous informe sur les développements politiques actuels et sur l'engagement de la SPM et de nos organisations partenaires.

Prénom *
Nom *