Les droits des autochtones brésiliens sont gravement menacés – Gesellschaft für bedrohte Völker

07 Juil 21
News

Les droits des autochtones brésiliens sont gravement menacés

Proteste in Brasilia

Plusieurs décisions sont actuellement attendues au Brésil et seront déterminantes pour l’avenir des territoires autochtones. D’une part, la décision de la Cour suprême fédérale concernant une action en expropriation de terres intentée par l’État de Santa Catarina contre la communauté Xokleng est attendue. En outre, la décision de la Chambre des députés sur la loi PL 490/2007 est en suspens, ce qui, en cas d’approbation, laisserait la reconnaissance des territoires autochtones à la merci de l’arbitraire politique du Congrès. La conséquence serait qu’aucun nouveau territoire ne serait reconnu et que les titres existants pourraient être révoqués. L’approbation du projet de loi serait le plus grand revers pour le mouvement autochtone depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle constitution. Au cours des dernières semaines et des derniers mois, plus d’un millier d’autochtones ont manifesté pacifiquement à Brasilia contre cette loi. La police a réagi très violemment avec des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc.

La communauté autochtone du Brésil cherche de plus en plus à obtenir un soutien international. Déjà, l’organisation faîtière APIB a déposé une plainte auprès de la Commission interaméricaine des droits de l’homme, accusant le gouvernement de Bolsonaro d’être responsable de l’augmentation massive de la violence à l’encontre des populations autochtones pendant la pandémie de Corona et du nombre élevé de morts parmi les communautés. Afin de marquer sa solidarité avec la communauté autochtone du Brésil, la SPM a rejoint une mobilisation internationale de plus de 200 partenaires. Au cours des prochains mois, de nombreuses activités sont prévues pour soutenir les peuples autochtones du Brésil.

Pour éviter que la situation juridique ne se retourne complètement contre eux, les autochtones se mobilisent de toutes leurs forces et organisent une semaine de protestation dans la capitale Brasília du 19 au 30 août 2021. Il est important que le plus grand nombre de personnes possible puisse y participer.

Les populations autochtones peuvent-elles aussi compter sur votre solidarité ? Alors participez à notre crowdfunding.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information