Crowdfunding mobilisation des autochtones au Brésil – Gesellschaft für bedrohte Völker

Brasília, Brésil

Crowdfunding pour la mobilisation des autochtones au Brésil

Le gouvernement de Bolsonaro tente de priver les communautés autochtones de leurs droits par le biais de lois et de décisions de justice. Afin d'éviter que la situation juridique ne se retourne complètement contre eux, les autochtones se mobilisent de toutes leurs forces.

(Temps de lecture : 5 minutes)

Lors de la mobilisation des autochtones en juin, des attaques violentes ont été perpétrées contre des autochtones qui étaient descendus dans la rue de manière pacifique pour dénoncer la loi PL 490 dans la capitale Brasília. La police a tiré des balles en caoutchouc, des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogènes sur l'assemblée qui manifestait, y compris des enfants et des personnes âgées.
Regenwald Brasilien
Filles munduruku
Manifestation Brasilia Juin 2021
Protest Brasilia Juni 2021
Manifestation Brasilia Juin 2021
Manifestation Brasilia juin 2021
Les zones protégées des autochtones sont un élément clé de la conservation des forêts. (Foto: GfbV)
La forêt tropicale est vitale pour les communautés et le centre de leurs cultures, langues et traditions. (Photo : Maira Irigaray / Amazon Watch)
Par le biais de nombreuses actions de protestation, les communautés autochtones de tout le Brésil attirent l'attention sur les griefs et les violations des droits humains dans leurs territoires. (Photo: Scoot e Aranduhá / APIB)
Une idée venue des cercles du lobby agricole : avec le "Marco Temporal", les communautés indigènes ne devraient avoir droit à des terres que si elles peuvent prouver qu'elles les habitaient avant le 5 octobre 1988. (Photo: Scoot e Aranduhá / APIB)
La police a réagi très violemment à la manifestation pacifique des autochtones en utilisant des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc. (Photo: Scoot e Aranduhá / APIB)
Depuis des décennies, les communautés autochtones du Brésil réclament leur droit à l'autodétermination. Les dirigeants autochtones qualifient les projets législatifs du gouvernement de Bolsonaro de "lois de la mort". (Photo: Scoot e Aranduhá / APIB)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information