«Les enfants de la grand-route»: le Conseil fédéral se montre ouvert à l’idée d’un mémorial - SPM

02 Sep 16

« Les enfants de la grand-route » : le Conseil fédéral se montre ouvert à l’idée d’un mémorial

Trente ans après les excuses du Conseil fédéral, le destin des « enfants de la grand-route » menace de sombrer dans l’oubli. Dans sa réponse à l’intervention de la conseillère nationale Barbara Gysi (PSS/SG), le Conseil fédéral se montre désormais ouvert à l’idée d’un mémorial.

Le 3 juin 1986, le Président de la Confédération Alphons Egli présentait des excuses pour le cofinancement par la Confédération de l’œuvre d’entraide « Les enfants de la grand-route », menée par la fondation Pro Juventute. Entre 1926 et 1972, près de 600 enfants yéniches ont été arrachés à leurs parents dans le but d’en faire des « citoyens utiles ». Afin que les erreurs passées des autorités ne soient ni oubliées ni répétées, la Société pour les peuples menacés (SPM) demande que l’histoire culturelle des Yéniches et les persécutions commises à leur encontre soient inscrites dans les livres scolaires et deviennent un élément de l’Histoire suisse. La conseillère nationale Barbara Gysi (PSS/SG) a déposé, début juin, une intervention à ce propos.

Dans sa réponse à l’intervention, le Conseil fédéral confirme la nécessité d’entretenir le souvenir des aspects problématiques de notre histoire. « Des monuments commémoratifs peuvent avoir un effet positif dans ce sens », indique le Conseil fédéral, qui se dit donc prêt à étudier et à soutenir un projet de réalisation par des tiers d’un tel monument. « Cette réponse est un franc succès dans le cadre de notre lutte contre l’oubli, déclare Angela Mattli, responsable de campagne à la SPM. Un mémorial est en effet un signal fort pour rappeler les persécutions ». La Société pour les peuples menacés discutera avec les organisations yéniches concernées des prochaines étapes.

La Confédération soutient financièrement des organisations et des projets de recherche qui visent à avancer dans le travail de mémoire au sujet de l’histoire yéniche ou à fournir des informations sur celle-ci. La SPM s’engage contre les préjugés et pour qu’un large public prenne conscience de la culture et de l’histoire yéniches. « C’est pour cette raison que l’histoire des ‘enfants de la Grand-route’ doit être inscrite dans les livres scolaires suisses », affirme Angela Mattli.

Contact à SPM

Angela Mattli, Responsable de campagne minorités et discrimination
+41 (0) 31 939 00 13
angela.mattli@gfbv.ch

Campagne

Rapport

Communiqués de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information