Responsabilité des multinationales rejetée

29 Nov 20
News

Responsabilité des multinationales rejetée: un succès respectable malgré la déception

fahne kovi fr

Responsabilité des multinationales rejetée : Malgré la gratifiante majorité populaire, l’ initiative pour des multinationales responsables a échoué à cause de la majorité des cantons. En dépit de la déception de ce vote, l’énorme mobilisation et la visibilité de l’initiative ainsi que le large débat qui a précédé le vote sont gratifiants. Le mérite revient aux milliers de citoyen-ne-s qui se sont engagés avec beaucoup de cœur en faveur de la responsabilité des multinationales. Nous tenons à remercier tous les participants pour leur énorme engagement !

Pour de plus en plus de Suisses, il est désormais clair que le profit ne doit pas se faire au détriment des personnes ou de l’environnement. La Société pour les peuples menacés (SPM) souligne que le débat a déclenché certaines améliorations dans la manière dont la responsabilité des entreprises est traitée. Même si la contre-proposition est totalement inadéquate, elle fait ses premiers pas dans la bonne direction. Cela ne serait pas arrivé sans l’initiative pour des multinationales responsables. Le point de contact national pour les principes directeurs de l’OCDE a gagné du mordant dans le sillage de cette initiative et, dans les domaines de la législation sur le blanchiment d’argent et du droit des sociétés, l’idée de rendre les entreprises plus responsables bénéficie d’un soutien croissant. De plus en plus de pays adoptent des lois sur la responsabilité des entreprises. La SPM continuera de plaider en faveur de conditions cadres claires et contraignantes pour les entreprises.

La Société pour les peuples menacés s’est engagée dans cette cause depuis le tout début en tant que l’une des 14 organisations d’appui sur aujourd’hui 120 organisations de soutien. En effet, les communautés autochtones et les minorités sont souvent affectés par les effets négatifs des activités économiques. La SPM continuera à œuvrer pour que la Suisse officielle et les acteurs économiques suisses individuels aient comme objectifs non seulement les intérêts économiques, mais aussi les droits humains et la protection de l’environnement.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information