Journée des Roms, Manouches and Yéniches en Suisse - SPM

08 Avr 14

Journée des Yéniches, Manouches et Roms en Suisse: Respect et reconnaissance

Une large coalition s’est mobilisée aujourd’hui pour le respect et la reconnaissance des Yéniches, Manouches et Roms en Suisse. Par une action médiatique sur la place fédérale à Berne, la coalition a demandé au Conseil fédéral de reconnaître les Yéniches, Manouches et Roms en tant que minorités culturelles égales en droits, d’appliquer la Convention-cadre européenne pour la protection des minorités nationales et de renforcer son engagement contre l’antitsiganisme.

Les Yéniches, Manouches et Roms sont des minorités souvent confrontées aux préjugés et discriminations en Suisse. L’étude publiée en décembre 2013 par la Commission fédérale contre le racisme (CFR) sur l’antitsiganisme dans les médias helvétiques (lien vers l’étude en allemandlien vers le résumé en français) montre que des généralisations sont utilisées dans la moitié des articles analysés. Dans une contribution sur 8 consacrée au Roms et Yéniches, ces généralisations sont clairement négatives et discriminatoires.

Les Yéniches, Manouches et Roms forment un groupe hétérogène. 35’000 Yéniches vivent en Suisse, dont 3’000-5’000 sont des «gens du voyage». Quelques centaines de Manouches ont aussi un style de vie basé sur le voyage. Parallèlement, environ 50’000 Roms, toutes et tous sédentaires, résident en Suisse. La majorité de ces minorités sont donc «invisibles» et se sont bien intégrées dans la société suisse. Au contraire, les «gens du voyages», souvent perçus comme des étrangers, sont médiatisés et présentés sous un angle problématique.

Le 8 avril a été déclaré Journée internationale des Roms. Une large coalition d’organisations représentantes des Yéniches, Manouches et Roms, et d’organisations de défense des droits humains, ont adapté cette journée internationale au contexte suisse et l’ont fêtée pour la première fois ensemble, le 8 avril 2014, comme «Journée des Yéniches, Manouches et Roms». Avec des ballons géants, des banderoles et des myosotis, les Yéniches, Manouches et Roms se sont mobilisés avec les organisations de défense des droits humains pour plus de respect et de reconnaissance de leurs droits et de leurs cultures. Dans une lettre adressée au Conseil fédéral, la coalition lui demande de reconnaître les Yéniches, Manouches et Sinti en tant que minorités culturelles égales en droits et d’appliquer enfin la Convention-cadre européenne pour la protection des minorités nationales. En parallèle, la coalition exige du Conseil fédéral, du Parlement et des autorités un engagement majeur dans la lutte contre l’antitsiganisme en Suisse.

Campagnes

Histoire

Rapports

Communiqués de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information