°1: Rajagopal P. V.

© Filmcoopi Zurich SA

Interview avec le militant pour la paix Rajagopal P. V. : Mouvement des sans-terre en Inde : des millions de personnes peuvent marcher … et gagner ! (2014)

°2: Stephan Eicher

© Benoit Peverelli

« Compréhension culturelle à table ! » Le poète rock itinérant Stephan Eicher a parlé à la SPM de ses racines et exige une compréhension bienveillante des deux côtés – les Yéniches et les sédentaires. Une interview par e-mail  de l’année 2016 (en allemand).

°3: Mark Pieth

© pieth.ch

Mark Pieth est juriste et expert en lutte contre la corruption. Il a fait sensation en tant que président de la commission indépendante de la gouvernance de la FIFA et membre du groupe d’experts mis en place à la suite du scandale du Panama Papers, dont il s’est retiré pour protester en 2016.

Au printemps 2018, Mark Pieth a parlé avec la SPM des sources douteuses, des pseudo certifications et de la raffinerie d’or Metalor ( interview en allemand ). Fin mars 2018, les autorités douanières péruviennes avaient saisi près de 100 kg d’or de Minerales del Sur destinés à Metalor. Maintenant, les autorités péruviennes suspectent l’exportateur d’or Minerales del Sur de blanchiment d’argent et d’exploitation illégale d’or. Selon ses propres déclarations au journal télévisé « Rundschau » de mars 2019, Metalor n’a pas obtenu d’or de sociétés de négoce d’or au Pérou depuis cette saisie.

°4: Lisa Mazzone

Lisa Mazzone, conseillère nationale et vice-présidente des Verts, a été élue à l’unanimité comme nouvelle présidente de la SPM en mai 2018 et a succédé à Ruth-Gaby Vermot. Elle s’est entretenue avec la SPM sur la Suisse posée en championne de la mondialisation, sur l’importance des changements de perspectives et sur ses attentes en tant que représentante de la SPM.

°5: Máxima Acuña de Chaupe

Máxima Acuña de Chaupe, paysanne péruvienne, lutte depuis des années contre le géant minier Yanacocha S.R.L.

© Grufides

Après de nombreuses années de litige sur ses terres, Máxima Acuña de Chaupe, une paysanne péruvienne, a finalement été acquittée en mai 2017. La SPM a soutenu la militante dans sa lutte contre le géant de l’or et a joué un rôle actif dans sa campagne de pression internationale sur Newmont Mining et Yanacocha.

°6: Mary Jeyaseelan

Il y a 25 ans, la guerre a chassé Mary Jeyaseelan de sa maison. D’origine tamoule, elle vivait sur l’île Iranaitivu au nord du Sri Lanka. Bien que la guerre se soit terminée il y a neuf ans, la marine sri-lankaise continue d’occuper cette île et s’en sert comme base militaire. Invitée par la SPM, la femme de 55 ans est venue en visite en Suisse au mois de mars dernier, afin de témoigner de l’accaparement des terres devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Mary Jeyaseelan a manifesté inlassablement pour pouvoir retourner sur son île bien-aimée. Avec succès : A la mi-mai, la marine a finalement rendu l’Iranaitivu aux habitants.

°7: Jigme Adotsang

Jigme Adotsang, co-président Verein Tibeter Jugend in Europa (VTJE)

« Depuis que la Suisse a signé l'accord de libre-échange avec la Chine, les droits des Tibétains qui vivent ici sont passés au second plan. La campagne conjointe avec la SPM a porté ce sujet à l'attention du public et a éveillé la compréhension. » Jigme Adotsang, co-président Verein Tibeter Jugend in Europa (VTJE)

En tant que co-président de l’Association des jeunes Tibétains en Europe (VTJE), Jigme Adotsang œuvre pour la défense des droits des Tibétain-e-s en Suisse. Au cours d’un atelier organisé par la SPM, il a appris comment se protéger de la surveillance chinoise sur Internet.

°8: Arvid Jåma

A l’âge de 69 ans, Arvid Jåma a beau être retraité, ce Sami du sud ne s’accorde aucun repos. Sans répit, il lutte pour la survie de sa culture et pour l’autodétermination du peuple sami. Sa famille est l’une des dernières de la région à vivre de l’élevage traditionnel des rennes. Cependant, cet héritage est menacé par un projet de ferme éolienne.

°9 : Sunanda Deshapriya

Sunanda Deshapriya, Journaliste et militant pour les droits humains

Sunanda Deshapriya, Journaliste et militant pour les droits humains

Sunanda Deshapriya est journaliste, militant des droits humains et l’un des premiers à s’être battu pour la liberté de la presse au Sri Lanka. Dans une interview de 2013, il raconte son histoire.

°10 : Davi Yanomami

Davi Kopenawa Yanomami

Davi Kopenawa Yanomami

Le célèbre chef de tribu brésilien Davi Kopenava Yanomami reçoit le prix Nobel alternatif 2019 (Right Livelihood Award). Il est honoré pour ses nombreuses années d’engagement et la campagne des Yanomami autochtones pour protéger leurs terres ancestrales dans la forêt amazonienne brésilienne.
En 2017, une délégation autochtone s’est rendue aux États-Unis et a traversé le monde entier l’Europe pour revendiquer leurs droits. Le Co-directeur de la SPM, Christoph Wiedmer, a accompagné la délégation Yanomami et s’est entretenu avec Davi Kopenava Yanomami sur les principaux problèmes du Yanomami, de sa vision de l’Europe et des solutions possibles.

12: Alfredo Vargas Pio

Alfredo Vargas Pio

Alfredo Vargas Pio, Peru. Photo: SPM

Située dans le sud-est du Pérou, la commune de San Jacinto est réputée pour sa mine d’or. Une réputation dont le maire Alfredo Vargas Pio ne tire pas une grande fierté.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d'information

Ok

Souscription à la newsletter

Notre newsletter vous informe sur les développements politiques actuels et sur l'engagement de la SPM et de nos organisations partenaires.

Prénom *
Nom *