Podium à Berne : Répression des Ouïgour-es et le rôle de la Suisse

Podium à Berne : Répression des Ouïgour-es au Turkestan oriental/Xinjiang : quelles sont les possibilités pour la Suisse ?

Mercredi, 28. septembre 2022
Polit-Forum Bern (Marktgasse 67, 3011 Bern)

Dans le camp d’internement chinois : des femmes témoins ouïgours témoignent

Mercredi 28 septembre
19.00 heures
Polit-Forum Berne (Marktgasse 67, 3011 Berne)
Entrée libre
Événement en allemand, traduction de l’ouïghour
Avec streaming en direct

La Chine est le troisième partenaire commercial de la Suisse après l’UE et les États-Unis. Mais depuis 2019, on sait que dans la région du Turkestan oriental à l’ouest de la Chine (Xinjiang en chinois), des personnes issues de la communauté ouïgoure sont systématiquement détenues dans des camps de rééducation, et parfois soumises au travail forcé et à d’autres mesures portant atteinte aux droits humains.

Plusieurs rapports montrent cependant comment des produits issus du travail forcé parviennent dans le monde entier par le biais de chaînes d’approvisionnement. Des secteurs économiques suisses, comme l’industrie solaire ou textile, risquent également d’importer de tels produits. L’industrie suisse des machines a en outre exporté des produits à des entreprises ayant des liens présumés avec le travail forcé. La Suisse se trouve ici donc dans un conflit d’intérêts économiques et les droits humains.

Quelle est la responsabilité de la Suisse – vis-à-vis des communautés opprimées et de l’économie suisse? Et comment la Suisse peut-elle s’engager pour une amélioration de la situation des droits humains en Chine?

Témoignages de:

Gulbahar Haitiwaji, qui vivait en France, a été appelée par son ancien employeur à se rendre au Xinjiang et y a été détenue pendant trois ans dans un camp de rééducation.

Gulbahar Jalilova, originaire du Kazakhstan, a été arrêtée en 2017 sous l’accusation de « soutien au terrorisme » et a été détenue pendant 15 mois au Xinjiang.

Table ronde avec :

– Asgar Can, président de la communauté ouïghoure d’Europe

– Gerhard Pfister, conseiller national pour Le Centre

– Ambassadeur Simon Geissbühler, chef de la division Paix et droits de l’homme au Secrétariat d’État du DFAE

– Autres participants

Lien vers l’événement au Politforum de Berne

L’événement est réalisé en collaboration entre le Politforum, la Communauté ouïghoure en Europe et la SPM.

La table ronde fait partie d’une série d’événements organisés par la SPM pour accompagner la visite des deux témoins en Suisse. Avec leur témoignage public ainsi que des discussions avec des représentants politiques et des missions à l’ONU, les deux Ouïgoures veulent interpeller l’opinion publique et rappeler à la Suisse sa responsabilité en matière de droits humains.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la sauvegarde de Cookies sur votre ordinateur. Plus d’information