Deutsch
Société pour les peuples menacés

Détenus ouïghours à Guantanamo : pour le Conseil fédéral, les droits de l’Homme priment sur les intérêts économiques

03.02.2010
La Société pour les peuples menacés (SPM) salue la décision du Conseil fédéral d’accueillir les deux prisonniers ouïghours détenus à Guantanamo et de leur permettre de recommencer une nouvelle vie en liberté et dans la dignité dans le canton du Jura. La SPM se réjouit également que le gouvernement national ait choisi d’attacher plus d’importance aux droits de l’Homme qu’aux intérêts de l’industrie exportatrice suisse.
La SPM engage à présent vivement le Conseil fédéral à mener un réel dialogue en matière de droits de l’Homme avec la Chine, en particulier concernant les droits des minorités dans la République populaire. Aux yeux de la SPM, l’accueil des deux Ouïghours constitue également un signe à l’attention des Etats-Unis d’Amérique, indiquant qu’ils doivent dissoudre au plus vite le centre pénitencier illégal de Guantanamo. Les deux hommes, innocents, avaient été détenus quelque huit années à Guantanamo.

Communiqué de presse de la Société pour les peuples menacés