Deutsch
Société pour les peuples menacés

Une militante tchétchène des droits de l’Homme brutalement assassinée

15.07.2009
Natalia Estemirova, célèbre militante tchétchène des droits de l’Homme et représentante de la section tchétchène de l’organisation russe non-gouvernementale « Memorial », a été retrouvée morte à proximité de Gazi-Yurt (Ingouchie). Estemirova avait été enlevée ce matin à Grozny par des inconnus. La société pour les peuples menacés se déclare choquée par cet assassinat et réclame une enquête immédiate sur les motifs du meurtre.
Selon l’annonce de l’agence de presse ITAR-TASS, Natalia Estemirova a été enlevée mercredi matin à 8h30 à Grozny. D’après les témoins, elle n’a pu que crier lorsque des inconnus l’ont forcée à monter dans une voiture non loin de chez elle et ont sont repartis en trombe. Aujourd’hui à 16h30, la militante des droits de l’Homme a été retrouvée morte de plusieurs blessures par balles à la tête et à la poitrine, près du village de Gazi-Yurt en Ingouchie. Natalia Estemirowa était l’une des collaboratrices responsables de « Memorial » dans le Caucase. Son engagement infatigable pour le respect des droits de l’Homme avait été critiqué à de nombreuses reprises par le gouvernement tchétchène. En 2004, le Parlement suédois lui a décerné le prix « Droit à l’existence ». En 2005, le Parlement européen lui remettait la médaille d’or Robert Schuman. Elle avait également reçu le Prix Anna Politovskaia en 2007.

La SPM est choquée par cet assassinat brutal et réclame une enquête immédiate sur les motifs de ce meurtre. La SPM adresse ses sincères condoléances aux proches de Natalia Estemirova.

Communiqué de presse de la Société pour les peuples menacés (SPM)